LeHunt – The Empty Space In Which We Live

Pas de commentaires      1 051
Style: hardcore chaotiqueAnnee de sortie: 2012Label: Stone Age RecordsProducteur: autoproduction

Originaire du Kansas, LeHunt est un trio de mathcoreux fleurant bon le Do It Yourself. J’en veux pour preuve ce The Empty Space In Which We Live, premier album (au titre évocateur) enregistré live (par le bassiste chanteur) dans une ferme aménagée en studio, pas banal !

Biberonnés aux cadors du chaosXcore comme The Dillinger Escape Plan ou Coalesce, les mecs de LeHunt n’a pas la prétention de révolutionner quoi que ce soit. Le mathcore du groupe est affublé d’un son assez lourd, à la basse bien ronronnante, histoire de donner une tessiture presque sludge à leur chaos. Sans toutefois jouer sur le malaise ou l’oppression comme pas mal de leurs confrères, les compos de ce premier album ne sont pas avares en cassures rythmiques et dissonances sur lesquelles le bassiste rugit comme le lion qu’il a dans la gorge (oui, un truc un peu plus gros qu’un chat), ses deux camarades lui répondant parfois. Ainsi par exemple Foxhole avec ses différentes phases de ralentissements et son passage parlé ou encore le torturé False Moments rappellent pas mal The Chariot, aussi de temps à autre les fantômes de Cathedrals et de Bleeding Kansas passent faire coucou.

Certes très référencées, ces dix compos (enfin si je puis dire, il y a une intro et II, un titre de… 5 secondes) tiennent plutôt bien leurs promesses en dépit peut-être d’un léger manque de folie (comme sur Dead, But Not Defeated, bon titre mais qui laisse apparaitre quelques longueurs), le trio connait ses gammes et balance du gros riff béton avec savoir-faire.

Agrémenté d’un son maison d’excellente qualité, The Empty Space In Which We Live est au final une bonne alternative à Norma Jean ou Engineer. Tout amateur de hardcore chaotique AOC un poil lourdingue peut y aller sans crainte, c’est bio et c’est gratuit sur leur Bandcamp !

  1. Intro
  2. Kudzu
  3. II
  4. Speaking In Foreign Tongues
  5. Foxhole
  6. An Aestetic of Disparity
  7. False Moments
  8. Optical
  9. Dead, But Not Defeated
  10. Rapid Rupture

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *