Bilan 2015 Rock / Prog / Pop – Krakoukass

3 Commentaires      2 193
Annee de sortie: 2016

Après un premier bilan consacré au black et au death et un deuxième abordant les meilleurs albums de metal et hardcore, voici (enfin) la dernière partie de mon bilan 2015 avec cette fois les albums rock, prog et pop qui ont retenu mon attention pour l’année 2015.

Avant de balancer la purée, parlons des quelques déceptions dans ces genres. En rock, ma plus grosse déception de l’année est clairement signée des finlandais de Lapko, pour qui j’avais complètement craqué avec les deux précédents albums (surtout le fantastique A New Bohemia qui date de 2010). Le groupe a remisé toute sa rage et son énergie pour tenter de la jouer radiophonique mais même sur ce plan-là Freedom (tiens tiens ça me rappelle un autre album) ne tient jamais la route et moi je suis colère! Vous verrez beaucoup Marilyn Manson et son Pale Emperor dans les divers tops de l’année 2015 mais désolé si je peux reconnaître l’effort de proposer quelque chose de différent, je n’adhère pas du tout aux nouvelles ambiances distillées par le révérend. Question de goût sans doute. Enfin j’avais complètement craqué devant l’EP des anglais de Wild Throne mais malheureusement je n’arrive pas à être convaincu par le trip mars voltien de leur premier album longue durée. A suivre.
Rayon Pop je ne parle plus de Lana del Rey (Honeymoon) qui ne me séduit définitivement plus, son voyage rétro n’étant manifestement pas pour moi. Malheureusement Charli XCX (Sucker) n’a selon moi pas réussi à transformer l’essai de son premier album réussi en poussant la pétasserie un cran trop loin.
Après les ratages, place aux réussites de l’année…

Les meilleurs albums de rock de 2015

Arcane RootsHeaven & Earth : Sans surprise, Arcane Roots continue à mettre des baffes, à mélanger un math rock à un rock de stade, avec une énergie contagieuse. Après ce superbe EP on attend impatiemment l’album prévu pour 2016!

RefusedFreedom : Plus vraiment hardcore mais définitivement rock, les suédois ont réussi le meilleur retour de l’année.

KloneHere Comes the Sun : Klone se lâche et réussit parfaitement sa mue. Plus grand chose de metal dans leur musique, mais Here Comes the Sun, n’en est pas moins une insolente réussite.

FailureThe Heart is a Monster : Bon j’ai déjà parlé du meilleur come-back de l’année avec Refused, mais franchement Failure ne sont vraiment pas loin derrière avec cet album énorme et d’une grande richesse.

PusciferMoney Shot : Ce groupe est ma découverte de l’année. Même si j’ai mis plus de temps à rentrer dans ce Money Shot que dans son fabuleux prédécesseur, je suis maintenant pleinement convaincu. Par contre pitié Maynard, arrête les pochettes à la con.

DrengeUndertow : Je ne suis toujours pas convaincu par leur précédent album, mais ce petit dernier des frangins Loveless est une petite bombinette rock irrésistible.

MarriagesSalome : Red Sparowes est mort (on ne le regrettera pas) vive Marriages!

Highly SuspectMister Asylum : Une belle claque qui ravira les amateurs de QOTSA ou Royal Blood avec un chanteur guitariste impérial aux manettes.

 

Les meilleurs albums de prog et assimilés de 2015

Between the Buried and MeComa Ecliptic : Trop facile. Largement l’album de prog metal de l’année sans la moindre surprise puisque Between the Buried and Me écrasent (pratiquement) à chaque fois toute la concurrence.

Steven WilsonHand. Cannot. Erase. : Il m’a fallu un peu de temps pour apprécier cet album à sa juste valeur. Toute résistance est inutile face au roi du rock progressif.

AlkaloidThe Malkuth Grimoire : Un peu lourd à digérer mais néanmoins super bien foutu ce death progressif envoie la purée comme il faut.

Steve HackettWolflight : Un artiste découvert cette année (et oui!). Quand le kitsch (jusque dans la pochette) le dispute à la classe à l’anglaise.

 

Les meilleurs albums pop de 2015

Je suis plus que jamais amateur de pop et ça se voit car mon top 2015 est finalement assez fourni dans le genre avec d’ailleurs pas mal de français. Bonne nouvelle, les frenchies commencent à exister sur la scène pop moderne. C’était pourtant pas gagné.

Until the Ribbon BreaksA Lesson Unlearnt : Dommage que la reprise de Robert Palmer (« Addicted to Love ») ne figure pas au menu de cet album, mais ça ne m’empêche pas de succomber devant cette pop tantôt cajoleuse tantôt plus rythmée. Gros kiff.

ChvrchesEvery Open Eye : J’étais déjà fan du précédent album et ce nouvel album a plus que confirmé en amenant leur pop électronique encore un cran plus loin. Un des albums qui a le plus tourné cette année.

GrimesArt Angels : Encore un album que j’attendais impatiemment, et j’ai été enchanté de constater que la déception n’était absolument pas au rendez-vous. Claire Boucher transforme là aussi l’essai et nous emmène dans un univers pop bariolé et barré.

HealthDeath Magic : Une bonne baffe de pop industrielle irrésistible. Allez donc voir les clips, ça vaut le détour…

Jeanne AddedBe Sensational : Un premier album qui augure d’un bel avenir pour cette talentueuse française qui ajoute une corde à son arc de musicienne aguerrie.

Purity RingAnother Eternity : Electronique en diable, accrocheur, et toujours porté par la très belle voix de Megan James.

JainZanaka : Une très bonne surprise que ce premier album qui brasse les multiples influences de cette jeune toulousaine de 24 ans à peine.

Hyphen HyphenTimes : Une découverte tardive (début 2016) mais qui vaut son pesant de cacahuètes. Ce groupe de niçois a sorti une petite bombe de pop électronique et rock. Il semble que le groupe prenne tout sa dimension sur scène. Tout n’est finalement pas à jeter dans les Victoires de la Musique, qui l’eut cru ?

 

Je vous laisse avec quelques sympathiques singles sortis en 2015 et non représentés dans les albums cités ci-dessus :

Rihanna – « Bitch Better Have My Money » : elle a quand même quelque chose en plus cette petite…

Tame Impala – « Let it Happen » : Pas que l’album soit mauvais, mais ce titre est tellement au-dessus du reste…

Yall – « Hundred Miles » : Un tube tout simplement.

Don Broco – « Further » : Pas original pour deux sous mais le refrain est inattaquable.

Years & Years – « King » : L’album au global est plutôt insignifiant mais voilà encore un tube à mettre en bonne place dans la compil’ de l’année.

Kendrick Lamar – « King Kunta » : Je n’arrive toujours pas à trouver ce qu’il y a de génial dans sa musique mais « King Kunta » est un très bon titre.

Steve Aoki – « Home We’ll Go » : Nombreux seront certainement ceux qui n’y verront qu’une bouse radiophonique de plus, mais on a tous ses petites faiblesses hein…

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 789 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

3 Commentaires

  1. joss says:

    Je réécoute beaucoup le Drenge ces jours-ci, et c’est clairement un des meilleurs albums de l’année 2015. J’aurais du le mettre plus en valeur dans mon top. Je te conseille vivement de réécouter le premier, car à mon avis il n’a pas grand chose à envier à Undertow.
    Sinon tu avais essayé les albums précédents de Steve Hackett ? car au final Wolflight me semble un cran en dessous de « To Watch the Storm », « Darktown » ou encore « Wild Orchids » (qui à mon avis sont même plus « modernes » que ses deux derniers disques).

    • krakoukass krakoukass says:

      J’ai réécouté un titre du premier Drenge mais je n’y retrouve pas ce que j’aime dans le dernier… Quand à Hackett, il faut en effet que je creuse un peu plus en détail sa discographie récente! Je vais m’y mettre quand je retrouverai un peu plus de temps…

  2. Equipe Eklektik jonben says:

    Bravo pour ton éclectisme mais ta capacité à passer du coq à l’âne reste un mystère pour moi. J’aurais préféré ne jamais avoir à écouter – même quelques secondes – les bouses en youtube qui détonnent complètement avec les albums que tu cites au début de l’article. Le Kendrick Lamar à la rigueur est écoutable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *