Bilan annuel 2011

1 Commentaire      3 183
Annee de sortie: 2011

Et une année de plus en compagnie d’Eklektik !

Retour sur l’année 2011 avec les coups de cœur, coups de gueule et autres remarques de la rédaction.
On ne peut pas nier que 2011 a été une année florissante en termes de sorties d’albums et de découvertes pour l’ensemble des chroniqueurs. Comme vous le verrez dans les bilans individuels, la rédaction est fidèle au credo du webzine et les dix chroniqueurs qui se sont prêtés au jeu offrent un panel d’albums extrêmement varié. On retrouve donc peu de recoupements entre les top 10 individuels.
On peut quand même signaler que « Let England Shake » de PJ Harvey a remporté les faveurs de quatre des chroniqueurs de l’équipe et que les derniers Septic Flesh, Hateful Abandon et Mastodon reviennent dans 3 tops différents et prennent place comme étant des albums essentiels de cette année 2011. Les opus d’Opeth, Ascension, Belong, Tom Waits, Rome et Leprous ont également fait quelques amateurs dans l’équipe et sont mentionnés dans 2 tops chacun. Également relayés dans deux tops de chroniqueurs: Ramesses, Dornenreich et Blut Aus Nord (mais pour deux albums différents).

Au niveau de la vie du site, la découverte de la rédac’ pour 2011 semble se profiler sous les traits de Dephosphorus dont la chronique a suscité des retours positifs des chroniqueurs. Parmi les 164 chroniques publiées en 2011, on peut aussi retenir des chroniques telles que Virus « The Agent That Shapes The Desert » et Khann –  « Erode » qui ont été beaucoup lues et/ou commentées. En revanche, « Wars of the Roses » d’Ulver semble avoir été la déception de l’année pour une bonne partie de l’équipe.

2011 a aussi vu l’arrivée de nouveaux chroniqueurs sur Eklektik: Pluton, Ennoia et Kane.

Place maintenant aux bilans individuels:

  • Krakoukass: Une année 2011 toujours riche en découvertes en tous genres, à tel point que le Bilan a été particulièrement difficile à boucler au final! A noter que c’est la première année qu’un EP figure dans mon top annuel, et en très bonne place puisqu’il s’agit de mon album de l’année!
    Voici le top 10 synthétisé, vous retrouverez dans le détail un top 20 plus étoffé et quelques autres détails sur l’année 2011 en vous reportant au bilan détaillé.

Voir le bilan détaillé de Krakoukass

  • jonben: Tous les ans amènent leur lot de découverte, il y a un tel foisonnement de sorties ces temps-ci qu’on ne sait même plus où donner de la tête, et c’est sans compter que j’écoute également beaucoup de funk et jazz. Cette année fut indéniablement pour moi celle du mouvement djent qui évoluait dans son placenta depuis un certain temps jusqu’à éclore en 2010 avec l’album de Periphery, et celle de la consécration dans la foulée de plusieurs premiers albums phénoménaux. Mes découvertes et mon bilan dans son ensemble se veulent sous le signe du metal prog et ses multiples facettes, soulignées par l’extraordinaire capacité du metal à absorber d’autres musiques issues du jazz, du classique, de la musique électronique pour évoluer. Comme d’habitude aussi, des albums coups de coeur piochés dans d’autres genres.

Voir le bilan détaillé de jonben

  • Ennoia: Une année très riche dans tous styles même si on peut noter une bonne dose d’albums de black sympathiques. Les dix albums qui se retrouvent ici ont été pour moi une évidence. En revanche, en dehors des deux premiers qui sont une coudée au dessus des autres, les ordonner de 1 à 10 n’a pas été chose facile. C’est pourquoi l’ordre présenté ici est tout sauf immuable et somme toute un peu arbitraire.

Voir le bilan détaillé d’Ennoia

  • Ghnös: Cette année 2011 est l’année des confirmations ou des valeurs sûres. Peu de surprises au final mais les groupes attendus n’ont globalement pas déçus. Difficile d’établir un top 10 des meilleurs albums de l’année mais la compétition fut rude dans les différents styles musicaux à tel point que les très bonnes sorties que sont les derniers Epheles, Septic Flesh, Necros Christos ou Altar of Plagues n’apparaissent pas dans ce top. La joie des classements en quelque sorte. Vous découvrirez mon bilan détaillé via le lien disponible sous les pochettes représentant ce qui est mon top 10 de l’année 2011:

Voir le bilan détaillé de Ghnös

  • Kane: Tâche toujours ingrate que de faire un bilan. Difficile de ne pas faire une liste de 50 trucs qu’on a aimé. Ça veut dire qu’il faut en mettre de côté, et c’est parfois à regrets. Un clic et vous aurez ma sélection de 2011.

Voir le bilan détaillé de Kane

  • drommk

Voir le bilan détaillé de drommk

  • Kollapse: A l’heure des bilans, c’est toujours la même ritournelle : c’est un vrai casse-tête d’établir un top 10. D’autant plus si l’année a été particulièrement riche en bonne sorties. Ce qui fut le cas de 2011. Pour constituer ce best of, tout à fait personnel, de que je considère représenter les albums m’ayant fait le plus frémir de l’année écoulée, j’ai décidé de faire simple. En prenant un bic et une feuille, je notais 10 noms de groupes et leurs albums respectifs. Si ces albums m’ont marqué, alors je devrais être capable de m’en souvenir. J’ai évidemment obtenu plus que 10 noms, mais je décidai de ne retenir que les 10 premiers. Les autres termineraient dans les fameuses « mentions honorables ». Voilà ce que cela donne.

Voir le bilan détaillé de Kollapse

  •  Beunz: Il est toujours délicat de se retourner sur l’année fraichement passée, trier, compiler et finalement ne garder que vingt albums parmi la multitude qu’on a écouté. Enfin voilà, c’est chose faite. Globalement 2011 a été surtout une année de confirmations (voir mon top 3 notamment) et de très nombreuses découvertes. Sinon bizarrement je n’ai aucune déception qui me vienne à l’esprit, la preuve que j’ai su vite les oublier.

Voir le bilan détaillé de Beunz

  • Pluton: A mon sens, 2011 aura été l’une des années les plus riches en terme de sorties depuis 2007. Année qui aura vu la consécration des anciens capables de faire du neuf après des carrières longues de 20 à 40 ans (PJ Harvey, The Residents, Mike Patton, Tom Waits, Steven Wilson…). C’est rassurant quand on se disait que tout avait été entendu en musique, certains artistes continuent à explorer des territoires qui leur sont inconnus.

Voir le bilan détaillé de Pluton

  • darkantisthène: 2012, heure du bilan. Mais heure des propositions aussi, car on ne peut pas baser son programme sur la seule critique d’un bilan. Mon choix n’a pas été très compliqué, c’est l’une des années où j’ai le moins écouté de musique. Et le peu que j’ai écouté n’avait pas beaucoup de rapport avec le metal. Pour autant, certains albums ont trouvé le chemin qui menait directement aux entrailles :
Equipe Eklektik

Chroniqueur

Equipe Eklektik

Eklektik est un webzine francophone sur les musiques à guitares saturées et autres musiques actuelles créé en mars 2004.

Equipe Eklektik a écrit 38 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Commentaire

  1. jonben jonben says:

    Ouf. On y est tout juste, un peu plus et il sortait en février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *